Dévastation

Chroniques d’une dévastation annoncée

illustration par Marion Parsy. Tous droits réservés

Tome 1 : Dévastation

La Godéranie, monde parallèle à celui de la Terre, est en ébullition. Son pays le plus puissant et le plus influent, l’Husdamore, est sur le sentier de la guerre. Dans le même temps, Madelin, directeur de l’Organisation Pour la Paix, apprend que les sages, triumvirat à la tête de l’Husdamore, comptent utiliser un puissant sort de magie appelé Cela pour exterminer l’Humanité. Cependant, lui et les membres de l’OPP sont assassinés avant même de pouvoir organiser la moindre action de résistance, laissant Kayeff, l’un des rares survivants de l’OPP, sur le sentier de la vengeance. Au même moment, le Moine, personnage mythique dont l’identité s’est perdue au cours des millénaires, réapparaît sur Terre après plusieurs siècles d’absence. Surnommé le Faiseur de carnages par des chroniqueurs anciens, il s’achemine vers sa prochaine mission qui, sans l’ombre d’un doute, s’achèvera par un nombre incalculable de morts.

Exilé et emprisonné sur une île déserte par le roi Naguère 1er, Gavannha profite de ces tensions géopolitiques pour se rendre sur Terre. Là-bas, il va apprendre que son fils, disparu depuis plus de trois cents ans est peut-être encore en vie.

Sur Terre, à l’écart de ces remous géopolitiques, Hugo est en proie à d’étranges crises de folie. À la suite de l’une d’elle, il apprend que sa femme n’est pas humaine et que lui-même est après tout sain d’esprit. Son existence est bouleversée lorsque le sort magique des sages, Cela, s’abat sur Terre.

Ce livre est le premier tome d’une tétralogie. Il a été publié de façon prématurée en 2017 et j’ai entrepris depuis le mois de juillet 2018 une correction intégrale. Il devrait être disponible à la vente d’ici le mois de février 2019 dans sa version définitive (fin d’année 2019 ?).

EDIT : le manuscrit a été corrigé dans les temps. Une personne de mon entourage l’a lu et a beaucoup aimé. Je considère donc que les changements apportés ont permis d’améliorer l’ouvrage de façon conséquente par rapport à sa version précédente 🙂 . Cependant, après mûres réflexion, j’ai pensé qu’il bénéficierait d’une seconde béta lecture plus conséquente. Pour cette raison, je préfère repousser la date de parution.

Dans cet article de mon blog, j’explique pour quelles raisons j’ai souhaité entreprendre ce nouveau travail de correction.

Voici quelques extraits à vous mettre sous la dent :